Présentation

Les territoires d’outre-mer sont depuis longtemps confrontés à une évolution problématique. Et malgré des mesures spécifiques de l’Etat qui l’appelle de ses vœux, elles demeurent en souffrance d’une vision économique. Les dispositifs sont tour à tour le plus souvent des extensions des interventions économiques conçues à l’échelle national, moyennant quelques ajustements. On reproduit plutôt qu’on invente. Mais les mécanismes de marché, les logiques des agents ne sont pas des reproductions de l’hexagone. Les réactions sont différentes et nécessitent alors un travail particulier.

Pour Edouard Glissant, la mondialisation est un état de fait de l'évolution de l'économie et de l'Histoire. Mais elle procède d'un nivellement par le bas, vers l’uniformisation. C’est la mise en présence des cultures dans le respect du Divers qui apparaît être un gage d’enrichissement intellectuel. C’est une Relation des identités qui amène à « changer en échangeant avec l’autre, sans se perdre pourtant ni se dénaturer ». Et c’est une collaboration entre les Outre-mer qui s’est alors imposée d’elle-même.

L’Atelier d’analyse des économies d’outre-mer est une association au titre de la loi 1901. Elle a pour but de mener, en toute indépendance, des analyses économiques sur les régions d’outre-mer et de les rendre publiques. Il regroupe principalement des chercheurs universitaires nommés en raison de leurs travaux de recherche sur les territoires d’outre-mer.

L’Atelier a principalement pour mission d’analyser les politiques économiques et plus généralement de constituer une plateforme de réflexion et de discussion autour de questions économiques sur les outre-mer. Il aspire à servir de lieu d’échange entre intellectuels mais aussi de vulgarisation pour le public.

Le fonctionnement de l’Atelier est double et porte sur deux types de production :

1. les membres étudient les questions économiques en rédigeant des Notes économiques publiés sur le site de l’association et que les membres sont invités à valoriser et à diffuser dans leur territoire.

2. Des rencontres sont organisées et de manière alternative dans les différents territoires. Plusieurs contributeurs seront invités à échanger lors de colloques ouverts au public et organisés autour de thématiques proposées par les membres du Bureau de l’association.

 

Les membres de l’association ne perçoivent aucune rémunération au titre de leur contribution à l’Atelier.